Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UNCHARTED 4: A Thief's End

Publié le par Stetko

UNCHARTED 4: A Thief's End

Bonjour à tous, aujourd'hui nous allons nous attaquer à un monument du jeu-vidéo moderne, une référence qui en a inspiré bien d'autres. Je vais vous parler du dernier volet de la saga « Uncharted » qui s'achève donc avec ce 4ème opus. Pour comprendre de quoi on parle, voici deux petites vidéos qui sont des trailers de lancement de l'intégral des trois premiers jeux en remastérisés sur PS4 :

« Uncharted 4 » donc, des studios Naughty Dogs, également parents de « Crash Bandicoot » et du cultissime « The Last of Us ». Beaucoup d’expérience emmagasiner ces dernières années pour nous proposer un titre ne contenant que le meilleur. Et pour le coup, nous n'avons pas été déçus !

L'histoire est celle de Nathan Drake qui a raccroché ses gants de chasseur de trésors hors la lois pour se ranger avec sa femme Elena, personnage récurent et important de la saga depuis le tout début, et c'est dégoté un job tout ce qu'il y a de plus réglo et ennuyant. Seulement voilà, Sam, le frère présumé mort de Nathan, débarque de nul part avec une histoire de folie pour lui demander de l'aide. Une aide qui évidemment oblige notre héro a replonger dans sa vie d'avant, pleines de dangers et de mystères, à la poursuite d'un nouveau mythe : le légendaire trésor du pirate Henri Avery.

 

Ce qui fait la grande force de ce titre à mon sens, c'est le fait qu'il est plus axé sur la narration que l'action. Alors bien évidemment il y a toujours une flopée de scènes de gunfight toujours aussi superbement orchestrées, mais ce « Uncharted » est celui qui fait le plus la pars belle aux relations entre les différents personnages et aux émotions. Une véritable aventure humaine au-delà de celle de la chasse au trésors. C'est dans cette optique que tout le début du jeu (hormis la scène d'introduction de course poursuite en bateau servant de didacticiel) ce n'est que de la narration. On doit bien jouer 1 heure manette en main avant de véritablement avoir une grosse scène d'action. Ennuyant allez vous me demander ? Et bien non ! Absolument pas ! Et j'irais même jusqu'à dire que ces niveaux sont probablement les meilleurs d' »Uncharted 4 » tant l'histoire et bonne, la réalisation exceptionnelle (aussi bonne voir même meilleure que certains films) et l'impact émotionnel important pour tout ceux ayant joué aux opus précédent.

 

Une situation initiale parfaitement mise en place donc avec en point d'orge la relation de de Drake à l'aventure, l'adrénaline et avec Elena, avec qui il aspire à une vie paisible, dans un niveau superbement mis en scène se déroulant chez notre héro. Ce dernier va se retrouver tout au long de l'aventure tiraillé intérieurement entre ces deux aspects important de son être, entre Sam qui représente les péripéties dangereuses ainsi que ses désirs et sa femme qui représente la stabilité et son amour. C'est ce conflit intérieur qui rattrape Nathan à plusieurs reprises dans l'aventure qui le rend bien plus humain qu'il ne l'ai jamais été, ce qui donne pour effet que l'on souffre avec lui, que l'on sourit avec lui, on comprend parfaitement ce qu'il ressent, on s'identifie à lui. Pour moi la charge émotionnelle présente dans ce titre embellie considérablement ce dernier et lui donne une autre dimension, ce n'est plus qu'un jeu d'aventure, c'est bien plus que cela.

UNCHARTED 4: A Thief's End

Parlons maintenant de ce qui est de l'action. Celle-ci est très proche de ce que peut nous proposer « Uncharted 3 », de la grande qualité donc, avec une mécanique parfaitement huilée et intuitive. Des phases de gunfight superbement écrites scénarisé tel un blockbuster de cinéma. Jamais la frontière entre les jeux-vidéo et le grand écran n'aura été aussi mince dans ce domaine. Les ennemis sont pas bête la plupart du temps et leur taux d'apparition est parfaitement équilibré, pas de frustration quant à de trop nombreuses vagues d'adversaire vous barrant le chemin comme c'était de cas dans le premier opus et occasionnellement dans le second. D'autant plus qu'il est désormais possible d'éviter la confrontation si on le souhaite avec un système de couverture/infiltration inédit dans « Uncharted ». Certe celui-ci reste relativement basique mais il fonctionne bien et donne une toute autre dimension au scènes d'action en donnant la possibilité (parfois très bien venue) de se prendre pour un apprenti Sam Fischer dans « Splinter Cell ». A noter aussi que durant ces phases, l'IA de Sam est très bien étudier et réagira au quart de tour à vous actions, toujours sans fausse note.

 

Passons rapidement sur les puzzles présent dans le jeu qui sont peut-être l'unique défaut de ce titre si il fallait vraiment lui en trouver un, avec une difficulté vraiment moyenne, voir basse. Il n'y a pas besoin de se creuser la tête bien longtemps pour trouver la solution, certains étant même compréhensible du premier coup d’œil.

Concernant la musique : un nouveau sans faute pour la saga avec une bande son épique, émouvante, oppressante. Une habitude pour Naughty Dogs qui nous a toujours gratifié dans ses jeux d'une ambiance sonore et musicale en parfaite adéquation avec ce qu'il se passe à l'écran.

« Uncharted » oblige, l'humour est toujours présent dans cette opus, même si plus distillé, l'aventure étant plus sombre. Nathan Drake reste un sacré bout-en-train dont la personnalité et les répliques bien placées vous feront sourire à coup sûr.

 

Concernant les graphismes c'est très simple : nous avons pour moi à l'heure actuelle le plus beau jeu disponible ! L'attention porté aux détails est juste incroyable ! Pour vous donner un exemple, si vous placez Nathan face au soleil et que vous passez en mode photo pour pouvoir vous rapprochez de son visage alors vous le verrez plisser les yeux, vous verrez chaque rides d'expression sur son visage marqué par le temps et ses péripéties. Des textures et une modélisation si minutieuse que par moment on se demande vraiment si ce ne sont pas des images réelles intégrées au jeu. Une attention ultime porté à ces petits détails qui en fait le titre le plus aboutie dans le domaine. Rajoutons à cela une mise en scène géniale, comme déjà évoqué et une animation des personnages (gestuelle, cheveux, vêtements, transpiration...) qui ne souffre que de très peu de défauts, pour ne pas dire aucuns, et nous obtenons des scènes incroyables, magnifiques, superbes, époustouflantes, criantes de réalisme ! Quand je vous disais que jamais la frontière entre le jeu-vidéo et le cinéma n'aura été aussi flou, je ne mentais pas ! D'autant plus que le jeu des acteurs qui donnent vie aux protagonistes du titre est impeccable, sans fausse note, à l'image de ce que l'on peut retrouver dans un jeu comme « BEYOND : Two Souls ». Bref, LA référence dans le genre.

Il est important de faire remarquer également la physique de tout les objets présents le jeu, c'est du jamais vu, absolument tous sont gérés individuellement jusqu'au plus petit vase, livre, assiette ou encore cendrier poser sur une table dans un coin. On peu même voir des sacs de riz se vider de leur contenu après avoir été percés par des tirs lors d'une fusillade.

UNCHARTED 4: A Thief's End

En conclusion, « Uncharted 4 » est une véritable bombe vidéo-ludique tant il est complet et réussi. Il aborde plusieurs thèmes avec justesse . Il nous plonge une fois de plus dans l'Histoire avec un grand H en donnant vie à une nouvelle légende. Un titre bourré d'actions, parfaitement rythmé, mais également intimiste et qui saura vous faire ressentir des émotions, à l'image de l'épilogue. Si « Uncharted 2 » est le plus réussi de la saga au niveau action/aventure, ce 4ème et dernier opus et de loin le plus réussi pour tout le reste et sa maturité, c'est comme du très grand cinéma sur console. En fait, « Uncharted » est clairement l'équivalent sur console de ce qu'est la saga « Indiana Jones » au cinéma, c'est dire.

Un véritable chef-d’œuvre qui mérite la note de 20/20, car même si il n'est pas absolument parfait et ne peut pas plaire à tout le monde, il convient de dire qu'il reçoit cette note pour tout ce qu'il apporte à l'industrie du jeu-vidéo et l'empreinte qu'il va laisser dans l'histoire de cette dernière, quelque soit le domaine. C'est une référence absolue qui va servir de base et d'exemple à bien des titres à l'avenir.

 

Un véritable bijoux a ne surtout pas rater, une expérience a couper le souffle ! Tout simplement le meilleur du jeu-vidéo.

Commenter cet article